TinniTool Tinnitus Klangtherapie (ohrens

comment fonctionne la thérapie sonore

La circonspecion avec laquelle ce développement a eu lieu se situe à deux niveaux. D’une part, en collaboration avec les chercheurs travaillant dans le domaine du sommeil, on a développé des sons qui simulent précisément la phase de l’endormissement. D’autre part, toutes les fréquences masquant les bruits acouphéniques individuels ont été évaluées avec des médecins ORL et des acousticiens-audioprothésistes. Ces deux éléments ont été coordonnés par des personnes spécialisées dans le domaine de la musique.

Cela a donné des compositions sonores qui peuvent être adaptées individuellement aux résonances des bruits acouphéniques. Nous sommes ainsi en mesure de déterminer la zone de fréquence du bruit acouphénique d’un patient et d’élaborer une composition sonore individuelle spécifiquement adaptée à ce bruit personnel. Des essais cliniques ont montré qu’après une première utilisation de 30 minutes, la perception du bruit acouphénique pouvait être influencée de manière positive.

Procédure :
Tout d'abord, il est nécessaire de déterminer le ton (la fréquence) que la personne concernée entend. Une tonalité est constituée d'une fréquence en forme d'onde. Pour chaque tonalité, il y a une contre-tonalité qui la neutralise (la superpose). Ainsi, nous pouvons placer une contre-tonalité (contre-onde) sur la fréquence respective, ce qui la neutralise. Les tons sifflants sont particulièrement bien adaptés à cet effet. Cependant, le contre-ton seul n'est pas très agréable à entendre. Exemple: si vous entendez un sifflement dans une certaine fréquence, vous insérez un bruit dans sa fréquence adaptée. Nous dissimulons donc ce contre-ton dans une composition sonore adaptée aux acouphènes (pour une utilisation de jour ou de nuit), qui neutralise spécifiquement votre ton dans l'oreille. Ce contre-ton est si bien intégré dans la composition sonore qu'il est à peine audible et ne perturbe pas la thérapie sonore.

 

adapté aux symptomatiques suivantes:
• tinnitus chronique
• acouphènes tonale (sifflement, sonnerment)
• troubles du sommeil
• stress

Mode d’emploi:

• Avant de mettre la thérapie sonore en route, assurez-vous que personne ne vous dérangera et qu’aucun autre bruit annexe ne vous perturbera.
• Mettez la thérapie sonore en route et plongez la pièce dans l’obscurité.
• Allongez-vous sur le dos, détendez-vous et fermez les yeux.
• Ne croisez ni les jambes ni les bras.
• Inspirez et expirez régulièrement. À chaque expiration, laissez votre corps s’enfoncer de plus en plus profondément.
• Relâchez tous les muscles de votre corps.
• Concentrez-vous sur la partie supérieure de votre ventre et imaginez-vous que vous transmettez de la chaleur à cette zone.
• Dès que vous êtes calme et délassé, laissez-vous guider uniquement par la composition sonore.